Vivre la jungle

Nous avons quitté Le bleu de Bacalar pour le vert de la jungle. Un tableau différent. On a prit la route pour une traversée totale de 5h jusqu’à Campeche, avec tout de même une halte au milieu. Notre immersion dans la jungle commence avec la visite des ruines de Dzibanché, nous étions seuls. Un privilège. Du coup Sergio le gardien des lieux nous a accompagnés pour nous montrer les singes. Il a l’oeil, s’il n’avait pas été là, nous serions passés dessous sans les voir. Un privilège vous disais je. Ce site Maya a été découvert en 1927 à peine. C’est dingue. Et nous étions là, tout les 4 à fouler ces pierres sans âge. C’est loin d’être le site le plus important du Yucatan, mais on a beaucoup aimé cette introduction aux prouesses mayas.

IMG_6162

IMGP3151

IMGP3174

IMG_20180220_163527

IMGP3159

IMGP3154.JPG

IMGP3157.JPG

IMGP3167.JPG

La halte méritée s’est faite à Puerta Calakmul. Des cabanes posées au milieu de la jungle avec tout le luxe d’un confort moderne, mais en gardant l’idée que chacun puisse être un explorateur. Je me suis sentie entre Indiana Jones et la baronne Blixen dans Out of Africa.
IMGP3194.JPG
IMGP3197.JPG

Autour de 5h du matin, Silvain et moi avons été réveillés par des grognements puissants. Nous avons immédiatement pensé à un jaguar tout proche, une moustiquaire pour simple paroi entre lui et nous, deux enfants qui dorment à coté. J’ai enregistré les sons.

🎤 ECOUTER UN SINGE HURLEUR

Terrifiant. Puis vers 7h nous décidons d’une expédition familiale. Pas de jaguar sur la terrasse mais bel et bien des singes hurleurs au dessus de nos têtes. En fait ils n’hurlent pas du tout, ils rugissent quand on passe dessous. Une découverte incroyable pour nous et pour les petits qui vivent tout puissance 1000.

IMGP3224

IMGP3216.JPG

Au milieu de ces cabanes, nous avons retrouvé par hasard une famille voyageuse rencontrée à l’aéroport en pleine galère comme nous (coucou les Suisses!). Trop cool. C’est naturellement que nous avons découvert les ruines de Calakmul ensemble.

Découverte en 1931 grâce à un survol aérien, cette puissante cité maya de prés de 50 000 personnes à l’époque, contrôlait un territoire de 150 km2 à la ronde.

IMGP3272

1h30 de route pour accéder au site. Etonnement peu de monde, ce qui rajoute d’autant plus de piment à l’aventure. Une jolie promenade balisée dans la jungle, les rugissements puissants qui s’élèvent de la cime des arbres, une forêt entremêlée, et enfin nous arrivons à la grande pyramide nommée El castillo.

Là j’ai beau avoir des jolies photos à vous montrer et  un récit convaincant. Il faut le voir pour le croire. Il faut le vivre pour le croire. Je le souhaite à tous. Que vos yeux un jour puissent se remplir de cette beauté. C’est grandiose. Il faut grimper des tas de marches irrégulières. Charlie s’en est sortie comme un chef, Basile à préféré la sécurité de mes bras. Une fois en haut, l’émotion vous submerge. Imaginez vous êtes au sommet d’une ruines mayas et à vos pieds l’immensité de la jungle, un océan de vert sur 360°, avec de temps à autres quelques pyramides à découvert, les autres toujours enfouies, peut être à jamais, sous l’épaisse couverture,  devant le Mexique, derrière le Guatemala.

IMGP3287.JPG

IMGP3281.JPG

28059483_595197707480967_6536514668187506825_n

🎥 PETITE VIDEO DE CALAKMUL  VU DU DRONE

Pour finir cette journée riche, nous avons prit la route vers un endroit non indiqué (que vous ne trouverez pas dans les guides) mais connu tout de même de bouche à oreille. En bord de route on se gare, on prend à pied un petit chemin. Au bout de 10 minutes de marche, un trou. On attend comme tout le monde. Vers 17h45, une , puis deux puis des millions de chauve souris qui chaque soir à la même heure, sortent de leur grotte dans un tourbillon minuté, forment un vortex ascendant et partent dans les arbres pour se nourrir la nuit! C’est psychédélique.

🎥 VIDEO DES CHAUVES SOURIS

Voilà en quelques mots notre expérience sauvage. C’était fou. Après un dernier dodo dans notre cabane, nous partons maintenant retrouver la civilisation avec les villes de Campeche et Merida.

Bisous sauvages!

 

IMGP3266

5 réflexions au sujet de “Vivre la jungle”

  1. Bonjour, pouvez vous m indiquer quel parcours avez vous choisi? Le long, l intermediaire ou le court? Nos enfants auront 4 ans et Demi et 7 ans et Demi lors de la visite de calakmul.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s