Les premiers mots qui viennent en tête quand on pense à l’Afrique du Sud… sont  immensité, vie sauvage et safari,  entre autres. L’Afrique du Sud ce n’est pas que ça mais évidemment on attendait cette partie du périple avec impatience.

Ici on appelle ça un Game, on peut le pratiquer de deux  façons soit en self drive, c’est à dire  que vous conduisez votre propre voiture et vous découvrez en solo. Soit vous choisissez le game drive, là c’est l’option accompagnée par un ranger souvent dans le cadre d’un lodge. C’est ce que nous avons choisi. Pour plusieurs raisons, d’abord parce que ce sont des professionnels, ils connaissent les empreintes, ils communiquent par talkie walkie avec les autres rangers, donc on sait en temps réel où sont les animaux. Ils nous apprennent un tas de trucs sur l’Afrique, la faune et la flore, les comportements des animaux que l’on croise… Et connaissent les réserves comme leur poche ce qui permet sur un temps limité de ne pas se perdre, s’embourber bêtement, et surtout prendre de risque inutilement.

 

rhdrdavptrfbtIMG-20181102-WA0014

cof

dav

rhdr

Avec deux enfants en bas âge, c’est à dire moins de 6 ans, nos options étaient limitées car beaucoup de lieux refusent  carrément les enfants sous cet âge.   Par contre ceux qui acceptent les petits enfants sont luxueux, dont celui que nous avons choisi Le Marks camp.

C’est bien simple, à  partir du moment où la voiture passe l’entrée du lodge, vous êtes accueillis, on vous enlève les clefs et vous ne vous occupez plus de rien. Nous avons eut pour notre part une arrivée un peu particulière car pour je ne sais quelle raison, le GPS nous a amené à une autre entrée de la réserve. Là,  pas de guitoune, ni de garde, ni même de barrière qui s’ouvre. On appelle la réception, qui nous fait comprendre que c’est pas la bonne entrée et que nous devons rebrousser chemin. On vient de se taper 40 bonnes minutes de piste… Là un 4×4 arrive, à son bord un ranger, on lui explique, il nous ouvre et il nous dit « allez toujours tout droit, ni a gauche, ni a droite, toujours tout droit »… Ok génial pas besoin de revenir sur nos pas, on file… On percute au bout de quelques minutes qu’on est seul au monde au milieu de la réserve…Finalement on aurait mieux fait de faire demi tour. C’est plus possible le ranger a refermé derrière lui.  Et puis évidement le « toujours tout droit » à ses limites. Le chemin tout droit fini par se couper en deux, l’un part à gauche et l’autre à  droite. C’est lequel le tout droit? Et là dans ma tête je vois le scénario Jurassic park mais avec les animaux de la savane…A ce moment là deuxième coup de bol un véhicule arrive, il va a l’entrée du lodge. Ouf, nous n’avons plus qu’à le suivre. Sauvés. Notre arrivée à donc été un soulagement pour tout le monde. Et ça a bien fait marrer le staff.  On a donc honoré avec brio notre statut de français bordéliques. Ca commençait bien . On s’est  fait un self drive à l’arrache. On était donc bien content qu’on nous enlève les clefs du véhicule.

Ensuite, nous avons bénéficié d’un service personnalisé, c’est à dire un ranger et un véhicule pour nous 4 (plaid, coupe vent, bouteille d’eau et pause apéro y compris) , sur les horaires que nous souhaitions (d’habitude 6h du matin , nous avons pu décaler à 7h), deux games par jour, des nounous pour proposer des activités aux enfants durant la journée, des repas adaptés pour eux, des bonbons chaque jour sur le lit après le passage de la dame de chambre, des serviettes chaudes au retour des games, ainsi qu’un chocolat chaud pour les petits (nous le même mais avec alcool!). Nous avons vécu tout les 4 une expérience unique. Une parenthèse dans une vie.

dav

rhdr

bsh

davrhdrrpt

Evidemment la réussite de cette aventure tient à ces conditions là mais aussi à ce que nous avons vu et vécu. On a été au plus prés des paysages et des  animaux. Lisa notre ranger nous a apprit énormément, on a été imprégné et passionné de ses récits. Et pour ne rien gâcher on a pu croiser plein d’animaux emblématiques.  Quand je dis croiser c’est pas tout à fait juste, le mot précis est  approcher.

IMG_20181102_180303

soleil afrique

rhdrmamanbbelephant

IMGP7724

 

IMGP7775

gepard

troupeau girafe

double girafe

rhdr

 

hippo

IMGP7990

IMGP7994

nid

zebre nb

zebre2

Cette proximité a suscité tout un festival d’émotions. Nous avons été subjugué par un troupeau d’éléphant, nous avons applaudi la grâce des antilopes et des gazelles, nous avons ri devant un couple de phacochères qui dandinaient du cul, nous avons été ému devant le ciel qui s’embrase, nous avons été hypnotisé face aux yeux jaune d’un guépard, nous avons régalé nos papilles de termites, nous avons été impressionné par la nonchalance des girafes, nous avons observé avec admiration les oiseaux tisserands, véritable architectes frénétiques, nous avons adoré le graphisme des zèbres et surtout surtout nous avons été sans voix et sans respiration devant les lions.Ca faisait longtemps que je n’avais pas eut peur comme ça. Une peur légitime me direz vous quand vous allez lire la suite.

 

On roule, Silvain voit au loin une touffe qui bouge, on aurait pu se méprendre et croire un buisson dans le vent,  puis non c’est bien un Lion. On y va. Là, le 4×4 de Lisa sort du chemin , avance dans la savane à 2km/h (de toute façon impossible d’aller plus vite à cause du terrain accidenté), elle éteint le moteur. Quoi?!?  J’hallucine elle a éteint le moteur. Le lion est à deux mètres. Alors déjà tu fais pas le malin, tu es dans une voiture ouverte, arrêtée, avec deux enfants que tu supplie de ne pas dire un mot,  et tu as en face de toi un roi. Dans sa chaine alimentaire, en tant qu’humain,  tu es juste un gâteau apéro. Bien Bien. Puis on tourne la tête et là en fait, on était entouré de 3 Lions dont un qui dégoupillait une autruche et plusieurs lionnes sous un buisson. Le 4×4 sans contact au milieu . Comment vous dire que mon sang s’est  glacé. A ce moment là,  tu n’as pas froid, pas chaud, pas soif, plus rien, tu es juste un coeur géant qui bat. Je me suis sentie vivante. ça c’est sur,  mais je ne savais pas trop pour combien de temps. J’ai espéré qu’ils aient tous bien mangé. Qu’ils ne soient pas d’humeur taquine. Le fait de faire des photos, m’a permis d’intérioriser mes émotions. Personne n’a dit un mot. 

Un lion qui te regarde en face c’est sublime et effrayant. C’est hypnotique et paralysant.  C’est d’une puissance. Ils ne peuvent être qu’au dessus des autres animaux. Ce ne sont pas les plus grands, ni les plus gros , ni les plus colorés de la savane, mais un Lion c’est charismatique, de la crinière aux pattes,  il est le mâle, le maître, le roi. C’est ainsi. Une évidence.

king

king2

IMGP7920

bouffe lion 4

bouffelion2

IMGP7944

IMGP7947

Le Lion était déjà mon animal favori, et ces rencontres n’ont fait qu’accroitre mon sentiment.

Comme aucun être humain ne fut maltraités  pendant cette aventure, nous continuons donc notre route vers le pays Zulu…

 

 

One Reply to “The Game.”

  1. Incroyable et à la fois sensationnel ton récit,on s’y croirait et cela te glace le sang.. j’ai pu imaginer votre ressenti et peur. Vous êtes vraiment des aventuriers incroyables. C’est sûr qu’une expérience comme celle là ne se vit pour ainsi dire jamais.. et quelles photos!,grandiose magique.. Merciiiii de nous faire partager ces émotions et votre aventure.. prenez soin de vous. Pleins de gros bisous à vous 4😘😘😘

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :