Après avoir parcouru la côte Sud, nous avons prit un vol interne jusqu’à Durban , histoire d’alléger notre parcours.  La seconde partie du périple s’annonce plus sauvage et beaucoup moins touristique. Nous avons traversé le pays d’Est en Ouest, enfin disons Nord Ouest pour être plus précise, et 3 états (le Kwazulu Natal, l’Etat libre et le North West).  Les kilomètres  ont défilé, le road trip est bien là.

Point de départ de cette grande traversée, une nuitée dans un village Zulu. C’est shakaland qui nous a accueilli. C’est curieux comme endroit, en fait c’est le musée vivant de la culture Zulu. Il y’a  là un village traditionnel habité, et un village aménagé pour les hôtes. Au départ ce village reconstitué était le décor d’une série TV diffusée à la fin des années 80, au total 10 épisodes (Shaka Zulu) retraçant l’histoire de Shaka, roi légendaire qui créa l’empire Zulu (diffusée sur la 5, on doit sûrement pouvoir la retrouver). Puis à la fin de la série c’est devenu une guesthouse gérée par les zulus. C’est passionnant et impressionnant. On y a notamment vu une démonstration de danse et ses significations, appris beaucoup sur leur mode de vie, coutumes, art de vivre et gouter de la bière traditionnelle (même les enfants, ils étaient ravis de faire comme les grands. Basile me demande maintenant de lui en acheter !!). Après faut savoir qu’il reste très peu de villages conservés ou fabriqués de manière traditionnel. Les villages d’aujourd’hui gardent une structure identique, mais ont adopté le parpaing et la tôle, Internet et le coca cola. ça m’a fait pensé un peu au sort des indiens aux Etats unis. Sortis de leur cadre ancestrale, héréditaire, ils ont du mal à trouver un avenir. Mais ça c’est un autre débat.

cofcofrhdr

cofcof

rptoz

 

Puis on a traversé le Kwazulu natal, sans jamais rencontrer de touristes,  pour se faire une retraite de 5 jours dans le Drakensberg.

Le Drakensberg est une frontière naturelle entre le Lesotho et l’Afrique du sud. Si les zulus l’appelle le rempart de lances (Quathlamba), c’est la définition afrikaner qui a été gardé, Drakensberg signifiant montagnes du dragons. Les deux noms foutent les jetons de toute façon.

Fabuleuse chaine de montagnes,  des paysages incroyables (attention ci dessous déferlement de panoramas) nous ont accompagné pendant cette mise au vert. Pendant que le ciel colorait les versants, que la pluie jouait avec les feuilles, et que la brume transformait nos points de vue en tableau, nous avons  randonné, fait du cheval, écouté les oiseaux, médité, contemplé. L‘endroit que nous avons trouvé est un point de chute idéal pour les familles. Tout est prévu pour que tout le monde profite. Les petits ont différentes structures à disposition, ils ont une salle de jeu et des nannies qui s’occupent d’eux pendant tout les repas des adultes. Repas des adultes…excellents vraiment et calmes! Au début l’endroit fait penser à une pension de famille comme dans dirty dancing. J’ai attendu en vain que Johnny m’initie passionnément au mambo (celles qui savent,  savent)… En vain. Alors si Patrick Swayze n’était pas là, il s’agit bien d’une pension de famille créée par un couple d’anglais (et toujours gérée par la même famille) dans les années 40,  des pionniers. De leur main, ils ont réalisé un rêve fou.  C’est réussi et nous a permis de faire une pause durant ce voyage trépidant.

dav

IMG_20181108_095604.jpg

cof

cofptrcof

IMG_20181105_095711.jpgdavrhdrcofIMGP8102IMGP8106

 

Ivres de route sans fin et de paysage somptueux, nous avons traversé le Golden Gate Higt park pour rejoindre notre étape suivante : la petite ville de Clarens dans l’Etat Libre.

Surement une des plus belle route empruntée, on se croirait en Arizona, on se croirait dans un film d’Enio Morricone… Et on est en Afrique du Sud, à écouter Charlie Winston dans la voiture avec à chaque virage des « OOhhhh »!!

IMG_20181108_101142.jpg

IMG_20181108_105727.jpg

A chaque fois que nous avons rencontré un sud africain, énoncé notre parcours  et nommé la ville de Clarens , sa réponse fut la suivante : « oh very nice place »… Super nous y restons deux nuits. Elle est donnée comme un repaire d’artistes.  Mon impression première ne fut pas du tout celle là. On dirait une ville du bush australien, il y’a une rue principale goudronnée, le reste est en terre. Une place centrale énorme qui distribue différents restaurants fermés, un calme impressionnant, personne ne bouge, même pas un chat. Y’a même pas de chat. On s’attend vu l’ambiance à se retrouver au milieu d’un duel. Le premier jour se passe ainsi, dans une ambiance qu’on arrive pas à capter. On croise très peu de monde, les restaurants ferment à 20h. Les gens se cachent t ils quand nous passons? Etrange.

Puis le samedi matin, nous sortons. des voitures partout, des gens partout, tout ouvert, des gilets jaunes gavés de travail. On comprend. Il s’agit en fait d’une ville de week end! Alors là oui la week end il y’a une ambiance décontractée, propice à la flânerie, et à la farniente en terrasse. On a donc vécu Clarens endormie et réveillée. c’était avec le recul une expérience assez sympa.

Depuis Clarens nous devons regagner Madikwe. Nous traversons l’Etat libre et l’Etat du North West. La route est longue, et fatigante. Il faut toujours être concentré car tout ce qui ne doit pas être sur une route s’y trouve: des vaches, des babouins , des ânes, des marchands, des enfants… C’est un peu notre croix, mais nous allons rejoindre l’Afrique, celle qui a l’odeur de mon enfance.

bisous aventuriers

sdr

IMG_20181109_104208.jpg

IMG_20181110_103934.jpg

IMG_20181110_105525.jpg

IMG_20181110_110156.jpg

IMG_20181110_113649.jpg

3 Replies to “D’Est en Ouest…”

  1. Une fois de plus tu nous transporte avec vous à travers ce récit merveilleux et ces clichés sublimes….on sent l odeur de l Afrique, on a les poils qui s herissent ….C est juste MAGIQUE alors un seul mot à vous dire les aventuriers MERCI 💖

    Aimé par 1 personne

  2. Ohh vraiment magnifique 😍des paysages sublimes , tu nous fait vivre votre périple , comment dire , on s’y croirait et on rêve.. merci pour ce partage pour tes récits qui me captivent, moi qui en temps normal n’aime pas lire. C’est parce que tu as l’ âme d’une romancière.. bonne fin de voyage..bisous de jojo😘😘😘

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :